LE SÉLECTEUR D'ASSURANCES SANTÉ INTERNATIONALES PRIVÉES

CONNEXION

Zika - Ce que les Expatriés Doivent Savoir
Partager sur Facebook Comparer

Actualité au 27 avril 2016:

55 pays et territoires rapportent des cas d'infection Zika par moustique, dont 42 pour la première fois depuis 2015. Rapport disponible via ce lien.

Actualité au 22 mars 2016:

L'OMS a déclaré une situation d'urgence globale en réponse à la rapide propagation du virus Zika et a crée une Page Media Virus Zika. Le Brésil conseille aux femmes enceintes de ne pas assister aux Jeux Olympiques cet été.

Actualité au 4 février 2016:

Des cas de contamination par le virus Zika ont été rapportés en dehors de l'Amérique Latine notamment aux USA et en Europe. L'Organisation Mondiale pour la Santé (OMS) a déclaré le virus une urgence mondiale à la santé publique et nous vous recommandons de consulter votre médecin en cas d'inquiétude. Informations régulièrement mises à jour sur le site de l'OMS.

 

Vous avez recemment lu ou entendu parler du Virus Zika. L'Organisation Mondiale pour la Santé (OMS) met en garde contre de probables épidémies en dehors de l'Amérique du Sud qui comporte déjà 18 pays touchés par le virus en Amérique Latine et dans les Caraïbes.

Le Virus Zika est transmis par le moustique Aedes que l'on trouve partout sur le continent américain à l'exception du Chili et du Canada. L'Organisation Pan-Américaine pour la Santé (PAHO), structure régionale de l'OMS, a annoncé que le virus se propage vraissemblablement dans les zones où ce moustique est présent.

Le Virus Zika est similaire à celui de la Dengue, une maladie également transmise par les moustiques. Ses symptômes sont la fièvre, migraines, conjonctivites, myalgies et éruptions cutanées. Dans la plupart des cas les personnes infectées n'auront que de faibles symptômes avec une personne sur quatre se sentant malade de deux a sept jours en général.

Aucun vaccin n'est disponible et le traîtement se limite à soulager les symptômes: du repos, boire de l'eau pour éviter toute déshydratation et des analgésiques pour les migraines et la fièvre. Pour minimiser les risques de contamination il est recommandé d'éviter les piqures de moustiques en se couvrant le corps, en utlisant des produits antimoustiques, en installant des moustiquaires sur les portes et fenêtres ainsi que des filets antimoustiques la nuit. Toute eau stagnante devra être vidée car elle attire les moustiques.

Le ministère de la santé brésilien étudie actuellement les effets du virus sur les femmes enceintes et leurs futurs enfants. Il y a eu une augmentation du nombre de nouveaux nés souffrant de microcéphalie, une malformation liée à une contamination par le virus durant le premier trimestre de la grossesse. Environ 25,000 enfants en sont atteints chaque année. La microcéphalie est une condition médicale se traduisant par une circonférence cranienne du nouveau né inférieure à la normale. Elle s'accompagne de convulsions, retard du développement et problèmes d'alimentation. Les symptômes sont de degrés divers et peuvent mettre en péril la vie de l'enfant.

Recommandations du PAHO

Le PAHO recommande aux pays de la région la mise en place d'infrastructures de traîtements pré-nataux et syndromes neurologiques en cas d'augmentation de ces besoins. Un effort d'information est également conseillé en communiquant le plus largement possible avec le public. Outre le Brésil les pays potentiellement touchés par le Virus Zika sont les Barbades, la Colombie, le Mexique, Panama, Puerto Rico, Saint Martin et le Vénézuela.

Il est prudent que les femmes enceintes voient regulièrement un médecin durant leur grossesse et le PAHO suggère de renforcer les nombre de tests en Amérique du Sud.

Les expatriés vivant sur le Continent Américain et particulièrement au Brésil devraient consulter leur médecin dès l'appartion de symptômes ou en cas de doute, surtout en cas de grossesse. Votre assurance santé vous conseillera sur votre couverture et le virus Zika.

Le graphique suivant résume les informations utiles sur le Virus Zika:

ZIKAinfographicsENGfinal-1

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.